Nahema Hanafi

Nahema Hanafi est maîtresse de conférences en histoire moderne et contemporaine à l’Université d’Angers, membre du CERHIO (UMR 6258), chercheuse associée du laboratoire Framespa (Toulouse II) et collaboratrice libre de l’Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique (Lausanne).nem1
nahema.hanafi@univ-angers.fr

Thèse : « Le frisson et le baume. Souffrantes et soignantes au siècle des Lumières », dirigée par Sylvie Mouysset (Université Toulouse II le Mirail) et Vincent Barras (Université de Lausanne), soutenue en 2012.

Champs de recherche

Histoire des femmes et du genre

Histoire de la médecine et du corps

Histoire de la castration

Histoire de la pudeur

18-19e siècle / France, Italie, Suisse

Responsabilités actuelles

– Membre de l’atelier de chercheurs « Les goûters de l’axe santé », Axe Santé et Société de la MSH Ange-Guépin (Nantes)
– Secrétaire de rédaction de la revue Histoire, médecine et santé
– Créatrice et administratrice du carnet Hypotheses.org Corps et Médecine. Recherches en sciences humaines et sociales : http://corpsetmedecine.hypotheses.org/

Publications liées à l’histoire de la médecine

Ouvrages

– Le frisson et le baume. Expériences féminines du corps au siècle des Lumières, à paraître aux Editions CTHS en 2015 (Prix de thèse 2013 du CTHS et Prix Sigerist d’histoire de la médecine et des sciences naturelles 2013).

Direction de numéros de revues

– « Pudeurs des souffrants et pudeurs médicales, XVIe-XXe siècle », Introduction et coordination du numéro thématique de la revue Histoire, médecine et santé, n°1, printemps 2012, pp. 9-18.

Articles

– « Je décharge quelquefois sans bander parfaitement… : évocations masculines de la sexualité avec le médecin Samuel-Auguste Tissot », Dix-Huitième Siècle, n°47, «Raconter la maladie », à paraître 2015.
– avec Sylvie Chaperon, « Médecine et sexualité, aperçus sur une rencontre historiographique », Clio, n°37, juin 2013, pp. 123-142.
– « Des plumes singulières. Les écritures féminines du corps souffrant au XVIIIe siècle  », Clio, n°35, Ecrits ordinaires féminins, 2012, pp. 45-66.
– « Le fruit de nos entrailles : la maternité dans les écrits des nobles toulousaines du siècle des Lumières », Annales du Midi, janv-mars 2010, tome 122, n°269, pp. 47-74.
– « Les femmes lettrées du siècle des Lumières face à leurs soigneurs : des rapports de pouvoirs, de savoirs et de genre dans la relation thérapeutique », Bulletin du centre d’étude d’histoire de la médecine, n°73, juillet 2010, pp. 21-46.

Participation à des ouvrages collectifs

– « Les mères et les médecins, l’autorité médicale des mères au siècle des Lumières », MACHET Laure, RAVEZ Stéphanie et Pascale SARDIN (dir.), Les mères et l’autorité, l’autorité des mèresBordeaux, PUB, 2013, pp. 63-90.
– « De l’âge critique à la vieillesse. Le vieillissement dans les écrits du for privé féminins du XVIIIe siècle », dans LUCIANI Isabelle et PIETRI Valérie (dir.), Ecriture, récit, trouble(s) de soi. Perspectives historiques, France, XVIe-XXe siècles, Aix-en Provence, PUP, 2012, pp. 115-138.
– « Le cancer à travers les consultations épistolaires envoyées au docteur Tissot (1728-1797) », dans FOUCAULT Didier (dir.), Histoire du cancer, 1750-1950, Toulouse, Editions Privat, 2012, pp. 95-122.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *